+33 (0) 5 47 33 07 51

Pourquoi mange-t-on du chocolat à Pâques ? Quel vin choisir ?

Pourquoi mange-t-on du chocolat à Pâques ? Quel vin choisir ?

Pourquoi mange-t-on du chocolat à Pâques ? Quel vin choisir ?

Le week-end de Pâques est sur le point de commencer et vous vous apprêtez sans doute à le passer en famille ! Nous connaissons tous bien sûr la tradition de manger du chocolat à Pâques mais en connaissez-vous l’origine ?

Cette fête aurait des racines païennes remontant à l’Antiquité (5000 ans) où les Perses et les Egyptiens s’offraient des oeufs teints, symbole de la vie, pour fêter l’éclosion du printemps.
Dans la religion chrétienne, l’œuf symbolise la résurrection, celle du Christ que l’on fête à Pâques. Vu qu’il était interdit de manger des œufs pendant le carême, ce qui représente au total 40 jours, et donc une grande quantité d’oeufs à écouler…il était de coutume de les décorer et les offrir le jour de Pâques, à la fin des privations. Les oeufs frais étaient cuisinés tandis que l’on personnalisait ceux qui étaient périmés. Cette tradition s’affirmera au fil des siècles.

Au XVIIIème siècle, avec la découverte du chocolat en occident, il apparaît alors l’idée de vider les oeufs pour les remplir de chocolat. Puis, au XIXème siècle, grâce aux progrès techniques et au travail de la pâte de cacao, les premiers moules en chocolat permettant une production de masse sont crées. Aujourd’hui, les chocolatiers laissent libre cours à leur créativité pour ravir autant nos yeux que nos papilles !

Sachez que le cacao se marie parfaitement avec le vin ! En effet, tout comme le vin, il existe une grande diversité de chocolats aux différentes saveurs et arômes en fonction du terroir de production des fèves de cacao, du climat, de la technique de transformation et de la recette choisie pour les élaborer. Voici 2 règles d\'or à respecter pour un mariage réussi !

Règle 1 : plus votre chocolat sera fort en cacao, plus il se révèlera avec un vin de Bordeaux rouge puissant et tannique
En effet, le chocolat noir et le vin regorgent de tanins. Un vin corsé et charpenté, comme un Saint-Émilion grand cru classé par exemple, dont les tanins sont très présents les premières années, s’accordera à merveille avec un dessert à base de chocolat noir (70% de cacao minimum). Un Médoc puissant et structuré, aux arômes d’épices et de petits fruits rouges, un vin rouge de Graves ou bien encore un Pessac-Léognan d’une belle intensité aromatique répondront également à l’intensité du cacao.

Pour les amateurs de chocolat entre 90% et 100% de cacao, préférez plutôt un whisky légèrement tourbé comme un whisky japonais ou bien Whisky d’Arche dont l’affinage dans les meilleurs fûts de Sauternes de Château d’Arche ont développé son moelleux et sa rondeur pour une dégustation tout en équilibre.

A noter que travailler un accord en opposition en mariant le chocolat noir avec un vin blanc liquoreux peut être intéressant, pour équilibrer l’amertume du cacao. Attention cependant avec cet accord qui peut s’avérer très chargé en sucre et saturer vos papilles en fin de repas. Privilégiez le second vin d’un grand cru classé de Sauternes, moins complexe, comme Perle d’Arche (ou Soleil d’Arche), second vin de Château d’Arche grand cru classé en 1855, très frais, légers et fruités.

Règle 2 : plus votre chocolat est sucré, plus le vin qui l’accompagnera doit être acide.
Comme vous l’aurez sûrement compris, moins votre chocolat contient de cacao, plus il est dépourvu de tanins et sucré. Il vous faut donc vous tourner vers des vins blancs sec de préférence pour apporter de la fraîcheur à votre accord.
Un vin blanc de Pessac-Léognan, floral, frais et fruité, d’une belle intensité aromatique, avec des notes d’agrumes et de fleurs blanches comme Château Carbonnieux blanc, un Graves blanc ou un Bordeaux blanc sec seront les compagnons idéaux !

Les commentaires sont terminés pour cet article.